A l’origine, l’établissement était un élevage de chevaux selle français, tenu par Michel Choain, le grand-père de l’actuelle gérante. L’élevage du Prélet, du nom d’un champ voisin, a duré jusqu’en 2000 et de bons produits y sont nés, notamment Hermine du Prélet, la mère de Nino des Buissonets (champion olympique individuel en 2012 sous la selle de Steve Guerdat).

Les écuries (anciennes bergeries) ainsi que le manège existaient déja à l’époque, ces derniers ont été rénovés au fur et à mesure du temps, afin d’améliorer le confort des chevaux et de ceux qui les entretiennent.

En 2012, aidée par son père agriculteur et sa mère, Solène ouvre la ferme équestre de la merveille qui au démarrage propose pension et promenade (ATE uniquement à ce moment) Elle se lance aussi dans l’élevage pour obtenir le label de ferme équestre.

En 2015, afin de répondre à la demande croissante des cavaliers, une monitrice vient dispenser des cours d’équitation, les promenades c’est bien mais en Picardie l’hiver est humide !

​En décembre 2019, Solène (fraichement diplomée) et son mari reprennent la ferme équestre et une partie de l’activité agricole qu’ils convertissent en agriculture biologique. Ils créent alors l’EARL de la Merveille.